Quelles sont les arnaques sur internet

Attention aux arnaques dans le domaine des options binaires et du Forex. Un trader en ligne averti en vaut deux !

Les arnaques sont bien présentes et toujours constantes dès que de l’argent est en jeu. C’est le cas également pour le trading en ligne, plus spécifiquement sur les options binaires et le Forex, mais pas seulement.

Les risques d’arnaques sont toujours présents, peu importe le secteur

De tout temps, dès que de l’argent a été mis en jeu, les escrocs ont tentés de tirer les ficelles pour en retirer tout le bénéfice. Cette problématique est bien présente dans le secteur financier, ou les montants en jeu sont importants.

Dans la finance, il existe des clients arnaqués à différents niveaux. Cela peut se faire de manière locale dans votre agence bancaire ou un employé peu regardant vide votre compte en banque. Ces faits sont généralement couverts par la banque qui préfère vous dédommager plutôt que de voir l’information paraître dans la presse. Par contre, à plus grande échelle, les scandales sont plus difficilement camouflables. On connait donc quelques grands noms qui résonnent dans nos têtes et qui se sont passés il y a quelques années. C’est le cas du trader Jérôme Kerviel, qui aurait joué et perdu, l’argent de son employeur (et de ses clients) en bourse, perdant dans la foulée des millions de la Société Générale.

De l’autre côté de l’Atlantique, Bernard Maddoff a mis au point un système pyramidal ou les intérêts élevés de ses clients étaient payés via le dépôt des nouveaux investisseurs, chaîne qui a été mise au jour des années après le début des faits.

En plus de cela, internet est un canal qui favorise le fait de rester caché et ne pas rencontrer les personnes avec qui on travaille, ce qui augmente les risques d’arnaques. C’est notamment le cas des casinos en ligne, qui vous dise que avez gagné ou perdu, en se basant sur leur propre système de gains, et qui n’était soumis au départ qu’au seul contrôle de l’entreprise gérant le casino en ligne. Il n’y avait donc aucun recours si on suspectait d’avoir été arnaqué.

Dans le trading en ligne, ces escroqueries organisées sont également existantes et pratiquées par d’obscures sociétés offshores qui vous promettent de rentabiliser votre investissement au-delà de toute espérance.

Si les risques sont bien présents, ils peuvent au par ailleurs être réduits au minimum, si l’organisme avec qui vous travailler est certifié. En France cela est fait par l’ « AMF », l’Autorité Des Marchés Financiers.


Les organes de contrôle pour les marchés financiers

Les options binaires et le marché du Forex sont deux secteurs qui permettent de faire des placements de manières simplifiées. Ils sont donc spécialement attirants pour les débutants qui peuvent de par leur inexpérience, se faire berner plus rapidement.

Si la Banque de France a un rôle de regard et supervision sur les opérations qui sont réalisées, c’est bien l’AMF qui peut déterminer si un site, une plateforme ou une entreprise est certifiée. Certifié signifie que la plateforme de trading (dans ce cas-ci) est conforme aux obligations légales mises en place par le législateur. Cela signifie en outre, qu’un droit de regard par l’AMF existe. Vos transactions sont donc davantage sécurisées, que ce soit dépôt, retrait ou lorsque vous trader.

Cela n’implique pas que le risque est nul, mais les chances de se voir arnaquer sont aussi faibles que si vous déposiez votre argent sur le livret de votre agence bancaire locale.

Il n’est pas toujours facile de voir si un site de trading est certifié. Si vous avez un doute, vous pouvez consulter la liste des sites étant jugés non conformes et potentiellement à risque. Cela ne signifie pas que ces plateformes vont vous arnaquer, mais qu’ils sont « non autorisés ». Le risque d’escroquerie est donc important !

Pour le Forex, la dernière liste mise à jour de sites qui sont déconseillés se trouver sur le site de l’AMF.

Pour les options binaires, cette liste se trouve ici.


Banque de France
AMF

Comment éviter les fraudes et trader sans risques ?

Pour trader en toute confiance, il vaut mieux donc choisir une plateforme qui est agrée et certifiée.

Pour vérifier cela, il faut mieux faire une double vérification. Premièrement, le site doit être conforme aux normes Mifid. Il s’agit de normes européennes obligatoires. Le site doit généralement faire mention de cela ou apposer le logo Mifid de manière claire. Dans le même temps, le courtier ou le broker doivent donner un numéro de licence Regafi qui est lié et octroyé par la banque de France. On peut vérifier si le numéro de licence correspond sur le site de la Banque de France.

D’autre part, il est mieux de vérifier si le nom d’enseigne de broker n’est pas repris sur les listes non autorisées de l’AMF (voir ci-dessus).

Si toutes ces vérifications sont faites, vous pouvez sans risques vous inscrire et commencer à trader. Si vous ne savez pas avec qui commencés, il est bien de voir notre page de conseils pour suivre les brokers régulés.

OptionWeb
StockPair